Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Guide de survie pour un confinement serein

Guide de survie pour un confinement serein

Comme tout un chacun, le confinement nous invite à bousculer nos habitudes.

Changer ses habitudes pour se saluer

Avant le confinement, c’était la bise, la poignée de main, puis le virus s’est approché, c’était au tour des checks de pieds, de coudes ou un aimable signe de tête. Aujourd’hui, c’est un mot au téléphone ou par message. Les gens se soutiennent comme ils peuvent, profitent d’un moment plus calme pour contacter leurs proches qui se sont éloignés…
Le meilleur moyen de se saluer aujourd’hui est de demander « comment vas-tu ? » et surtout : attendre la réponse et l’écouter/la lire, vraiment.

Changer ses habitudes de travail

Avant le confinement, il faut être honnête, nous étions tous plus ou moins dans nos routines métro-boulot-dodo, avec ou sans métro, mais les mêmes routines, jour après jour ou semaine après semaine.
Le confinement invite salarié.e.s et entreprises à complètement revoir leurs fonctionnement. Le télétravail était peu répandu selon les secteurs et devient la nouvelle norme (ou presque). Mais pour des personnes habituées à travailler toujours en extérieur, le changement est parfois compliqué.
Ce n’est pas simple de transformer radicalement sa façon de travailler, il est très important d’organiser sa journée pour avoir des sas de décompression.
Comme lorsqu’on arrive sur son lieu de travail : faire le point sur les tâches du jour avant tout, puis gérer les séances de travail, ce peut être 1h ou 1h30 avant de faire 5, 10 ou 15 min de pause. De pause ! Pas de machine, de course, d’aspirateur, souffler vraiment, un café, un échange de messages ou un appel avec une personne sympathique, comme vous feriez votre pause café au travail.

Télé-travail et enfant.s scolaire.s

Avec des enfants, le télé-travail se complique un peu plus. Avec un animal, ce n’est pas mieux. Il est difficile pour eux aussi de vivre ce confinement, vous voir en permanence à la maison n’est pas dans leurs habitudes. Pour eux, c’est comme le week-end, quand vous avez du temps pour eux, donc ils veulent jouer ou demande de l’attention. Quand le travail scolaire s’ajoute, et, de ce que j’ai pu voir, le rythme est dense pour beaucoup, vous devez jongler entre votre travail, le travail des enfants et la tenue de votre maison.
Suivez le rythme qui se crée de lui-même : un temps où chacun peut se concentrer sur ce qu’il a à faire, un temps pour les questions, un temps pour se reposer. Si besoin, utilisez la méthode pomodoro qui permet de gérer son temps sans prise de tête.
Quand la concentration n’est pas là, c’est le meilleur moment de faire une pause. Il ne sert à rien de se forcer à avancer quand l’esprit est ailleurs.
L’idéal est de se laisser porter, le rythme va s’installer de lui-même, prenez le temps d’observer quand vous êtes le/la plus productif.ve, quand vous êtes le plus sollicité.e… Apprenez à connaitre votre rythme naturel de travail.

Changer ses habitudes de courses

Le gros des achats en gros étant terminé, les magasins sont maintenant accessibles à tous, pour certains avec des tranches horaires définies pour les personnes à risque, il y a les mises à disposition de gants et/ou de gel hydroalcoolique à l’entrée des magasins. C’est, là aussi, l’occasion de changer ses habitudes : choisir des horaires avec moins d’affluence, choisir ses produits pour mieux manger, choisir ce qui nous fait envie (parce qu’il faut bien quelques réconforts), choisir de nouveaux magasins pour aller plus près de chez soi ou chez des artisans…

Et vous ?

Gérer le travail, gérer les enfants et/ou les animaux, gérer le ménage, les courses… C’est bien mais ça ne détend pas (ou pas toujours ou pas assez).
Avec le confinement, le sport n’est plus forcément possible, heureusement, il est possible (avec précaution et avec attestation) d’aller courir, seul.e. Et puis, les salles de sport, ou les applications de sports, mettent à disposition des cours ou des enseignements gratuits.
Certaines chaînes habituellement payantes ouvrent gratuitement leurs antennes.
Les programmes télé sont modifiés pour permettre plus de loisirs ou d’apprentissage aux enfants.
Mais vous ? Essayez de garder quelques minutes par jour pour vous, pour bien respirer, vous pouvez même pratiquer la cohérence cardiaque, comme dans cette vidéo de Florence Servan Schreiber.
Vous pouvez essayer la méditation guidée, il y en a de très bien sur youtube,
Vous pouvez également méditer seul.e, en laissant vos pensées s’évacuer, garder en soi des idées noires ou essayer de les étouffer n’est pas la bonne solution, laissez les aller jusqu’au bout du fil, ainsi elles pourront sortir.
Vous pouvez écrire, commencez par des mots clés, vous pouvez soit laisser les phrases s’enchainer soit jouer avec une carte mentale, aller d’un mot à l’autre, les laisser s’associer.
Vous pouvez également dessiner, peindre, faire de la musique… toute.s activité.s artistique.s qui permet.tent à votre corps et votre esprit de s’apaiser.

Un guide de survie ou de retour à la vie en période de confinement

Et après ?

Le confinement, à aujourd’hui, n’a pas de date de fin connue, c’est le meilleur moment pour apprendre à vivre dans l’instant présent. « Tout de suite, à cet instant, est-ce que tout va bien ? » La réponse devrait être « oui » ou « je me sens… » la réponse ne peut être « oui mais si je n’ai pas de revenus » puisqu’à cet instant précis vous ne manquez de rien ? donc la réponse est « oui » ?

Le confinement est la bonne occasion de réfléchir à ce que vous voulez faire de votre vie, qu’est-ce qui est bon pour vous, qu’est-ce que vous souhaitez faire ? Une bonne introspection !
Là encore, l’écriture ou l’art peut vous aider à illustrer vos projets, vos rêves, vos objectifs, en l’installant sur un tableau d’humeur (mood board)

et bien sûr, je reste à votre disposition, par mail, par message privé, pendant cette période.

Je suis convaincue que cette crise, aussi compliquée soit-elle, est bénéfique pour la planète, et pour beaucoup d’entre nous.

Prenez soin de vous, de ceux que vous aimez et savourez !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :