Pardon…

Pardon…

Bon jour !

Je ne suis ni Gandhi ni un quelconque Dieu ou Déesse,
Je ne vous dirais pas de tendre l’autre joue,
De pardonner les pires ignominies.

Pardonnez

Avant toute chose, essayons d’identifier le souci.
Lorsqu’une chose ou un mot immonde a été dit ou fait,
Des rancunes et rancœurs peuvent s’installer.

Parfois, les tensions sont alimentées par de vieilles histoires,
Que le temps n’a pas apaisé voire même les a accentuées.
Il faut savoir que la mémoire n’est jamais infaillible.
Il arrive que certains souvenirs soient légèrement modifiés,
Le cerveau peut enjoliver ou accentuer certains détails,
Voire même en créer quelques-uns pour ne pas laisser de vide.
Ne vous inquiétez pas, c’est naturel et cela arrive à tout le monde.
Notre esprit est libre de faire ce qu’il veut entre le passé et le présent.
Quel canaillou celui-là !

Le pardon, on pense très souvent que c’est une histoire entre deux personnes.
Ce n’est, pourtant, pas ainsi que je le vois.

Le pardon est une histoire personnelle

Vous commencez à avoir l’habitude,
Je vous invite souvent à vous recentrer sur vous.
Même avec les pardons, je vous propose d’en parler avec vous-même.

Lors des conflits, c’est votre colère qui vous fait souffrir.
Les sentiments négatifs qui tournent par notre tête,
Les souvenirs désagréables que nous ruminons,
Les mauvaises paroles qui nous reviennent en mémoire…
Tout cela nous l’entretenons en nous,
C’est entre nous et nous que le négatif est alimenté.

Cela ne nie pas la réalité d’une tension existante entre nous et une autre personne,
Cela ne diminue pas les méchancetés qui ont été dites ou faites.

Comme pour les douleurs corporelles,
Les tensions ont besoin d’être verbalisées dans le calme.
Aucun conflit ne trouvera d’issue positive au milieu des cris, des portes qui claquent et des coups.

Pardonner, c’est avant tout se mettre en paix

En paix avec soi-même.
Recentrez-vous sur le positif.
Si le conflit est stérile et n’avance pas,
Inutile de rester sur place.
Continuez votre chemin et laissez derrière vous ce conflit.

L’important est de tirer la leçon de cette histoire :
Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné,
Quelle est l’origine du problème,
Pouvez-vous y changer quelque chose…
Selon vos réflexions et votre analyse,
Essayez de transformer cela en expérience.
Certes, une expérience douloureuse ou désagréable,
Mais une expérience, dont vous apprenez pour ne pas revivre cette situation.

Pardonnez, parce que vous sentirez en vous plus de sérénité.
Ce n’est pas oublier ce qui est arrivé,
C’est apaiser la colère engendrée en vous,
C’est transformer l’énergie négative en énergie positive.

Quand vous pardonnez, en priorité : vous prenez soin de vous.
Et ça, c’est le plus important !

Je termine donc cet article comme tous les autres :

Prenez soin de vous


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :