Remise à neuf

Remise à neuf

Bon jour !

Après quelques semaines de réflexion, et en attendant l’acquisition d’un nouvel outil,
Il était temps d’aligner le texte de ce site avec ma vision de mon métier.

Oui, mais voilà, quel est-il mon métier ?

Jusqu’à récemment, je me présentais en tant que « coach mieux-être ».
Coach, parce que c’est le titre que j’utilise depuis 2009, en tant que coach budgétaire.
Mieux-être, parce que mon objectif est de vous accompagner dans l’amélioration de votre vie quotidienne.

Sauf que le terme de « coach » est usé, éculé, abusivement utilisé, overdosé.
Et qu’il ne me semble plus convenir,
Ni à moi, ni aux personnes auprès de qui je souhaite être utile.
Je ne suis pas cette personne qui vous bouscule, vous tape,
Celle qui vous crie dessus pour que vous avanciez.

Je suis cette personne qui est à côté de vous, qui vous tend la main
Pour que vous fassiez vos pas, à votre rythme,
Que vous ne soyez pas seul.e,
Que vous preniez confiance en vous,
Et que vous avanciez sur votre chemin.

Il y a plusieurs mois, j’avais lu ce livre « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une »
Au premier abord, ce qui m’a marquée avec ce livre,
C’est que c’était le premier bouquin que je lisais en m’identifiant à un personnage secondaire plutôt qu’au personnage principal.
Ce personnage secondaire se présentait en tant que Routinologue.

Et là, le flash

Mais c’est bien sûr !
Rien ne m’empêche de créer un métier, après tout,
C’est déjà ce que j’avais fait pour le coaching budgétaire.
J’avais créé un métier.

Oui, mais…

Aïe le fameux « oui, mais » c’est bien de créer, d’innover,
Sauf que sur le marché du mieux-être, ce n’est pas évident,
Pour ne pas dire presque impossible.
Et la création n’est pas ce qui semble le plus judicieux,
L’important est plus de créer sa place que créer un titre.

Bienêtrologue

Malgré tout, le terme de « bienêtrologue » est revenu régulièrement depuis cette lecture.
Certes, cela implique le terme de « bien-être » qui, pour moi, se rapporte plus au bien-être physique qu’au bien-être intérieur. Or, je ne souhaite pas travailler dans les massages, Shiatsu ou autres Dien Chan, domaines que je ne dénigre pas, loin de là, ils ne sont juste pas pour moi.
Le contact physique n’est pas pour moi, du moins pas pour les accompagnements que je propose.
Pourtant, ce terme de « bienêtrologue » tourne et retourne.
Je ne pourrais pas le bannir complètement, alors il viendra, quand il voudra/pourra.

Le coaching mieux-être

Cette expression me permettait d’avoir un « titre » à présenter,
Quelque chose à inscrire sur mes cartes de visite.
Au fond, j’étais toujours la même.
Celle qui accompagne, celle qui facilite le quotidien,
Ou, comme j’ai pu entendre aujourd’hui,

L’amélioratrice du quotidien

C’était donc le bon moment pour orienter différemment la réflexion.
Choisir le nom du métier n’est pas le centre,
Le centre est l’activité.
Qu’est-ce que je propose ?

J’ai demandé à plusieurs personnes comment elles expliqueraient mon métier.
Parce que si les personnes savent rapporter ce que j’ai voulu décrire,
C’est que j’aurais bien fait mon travail de communication.

Oups

L’expérience a tourné court, peu de personnes savaient expliquer mon activité.
Il restait tout à reprendre.
Faire et défaire, c’est toujours avancer.
Voilà l’idée principale.
Alors reprenons.

J’ai écrit tous les mots se rapportant à mon activité.
Tous les termes de présentation et d’explication.
J’ai fait mes rapprochements, mes éloignements,
J’ai barré, noté, annoté, réécrit…
J’ai demandé, et noté les réactions, les réponses.

Accompagnatrice mieux-être

C’est le terme qui a récolté le plus de suffrages.
Celui qui convient pour l’instant.
Parce qu’il décrit mon rôle :
Vous accompagner
Et mon objectif :
Vous faire avancer vers votre mieux-être,
Que vous vous sentiez mieux,
Que vous voyez votre vie sous un autre angle

C’est ainsi, que j’ai repris ce site pour l’adapter,
Non seulement dans les mots, dans les textes,
Mais également dans les présentations.

Simplicité

Moins de pages, moins de textes,
J’ai créé une seule page pour les livres,
Plutôt que proposer un livre par page.
J’ai créé une seule page pour présenter l’accompagnement,
Et j’ai supprimé les prestations d’accompagnements annexes.

Il n’est pas nécessaire d’essayer de présenter plusieurs prestations,
Toutes cousines les unes des autres,
Puisque chaque personne est unique,
Et donc que chaque accompagnement est unique.
J’ai uniquement conservé une spécificité avec le coaching budgétaire.
Un croisement entre mon ancien métier et mon nouveau métier.

Avançons ensemble

Voici maintenant plusieurs années que je me forme,
Que je m’informe, que j’exerce,
Jusqu’à récemment, il était encore trop tôt.
La confiance, ce sur quoi je vous aide à avancer,
Il m’a fallu aussi avancer moi-même,
Prendre confiance en mes capacités,
Vous me les avez rappelées ces derniers temps,
Il me restait juste à ouvrir les yeux.

C’est amusant, les personnes qui travaillent avec la spiritualité
Disent que nous sommes en année 1 (2+0+1+7 = 10 –> 1+0 = 1 )
Le début d’un cycle, après un cycle de neuf années.
Effectivement, ces dernières années, vous l’avez peut-être ressenti,
Un besoin de faire le ménage, de nettoyer votre maison, votre vie.

Pour ma part, après ces années de brouillard et de nettoyage,
Le nouveau cycle commence sur les chapeaux de roue.
Depuis le 1er janvier, c’est une suite de journées extra-ordinaires.
Le premier jour, l’écriture et surtout l’inspiration, sont revenues,
Le second jour, je quittais ma zone de confort pour contacter plusieurs cabinets.
Le troisième jour, une proposition de collaboration était faite,
Le quatrième jour, je trouvais mon rythme pour l’équilibre personnel,
Le cinquième jour, la refonte du site internet était terminée.
Aujourd’hui donc.

Quelles surprises viendront les journées suivantes ?

Cette année, je ne vois plus le brouillard dans lequel j’avançais depuis deux longues années.
L’avenir n’est pas encore plus clair, mais il n’est plus flou.
J’ai confiance, je répète mes mantras, ceux qui me guident.
J’ai maintenant hâte d’être installée en cabinet,
Et de pouvoir vous recevoir et vous accompagner dans vos projets de vie.

En attendant, il est toujours possible de continuer les accompagnements sur Skype ou par téléphone.
Mais ça, vous l’aviez déjà vu 😉

Prenons soin de vous, vous le méritez


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :