Sortir du brouillard

Sortir du brouillard

Bon jour,

J’ai coutume de rappeler qu’il est important de danser, sans attendre le soleil ou l’arc-en-ciel.
C’est une attitude que j’essaye d’appliquer au quotidien.
Peu importe l’épaisseur du brouillard, de la nuit ou de tout ce qui nous entoure,
Danser ou chanter nous permettra d’apporter la lumière depuis notre cœur.

L’attitude et les pensées

Vous connaissez « faites-ce que je dis, pas ce que je fais » ?
Et si nous alignions la parole, l’attitude et les pensées…

Le premier des quatre accords toltèques résonne sans cesse à mes oreilles :
« Que ta parole soit impeccable« ,
Ce à quoi j’ajoute systématiquement « et tes pensées aussi ».
Ce n’est pas simple, avec notre mentalité française, si critique et si prompte à chercher le négatif.
Pourtant, il est essentiel de réussir à purifier nos pensées et nos mots.
Quel intérêt de dire des choses négatives sur d’autres personnes (et souvent spéculatives),
Quel intérêt d’avoir de mauvaises pensées ?

Est-ce utile ?

C’est la question à se poser dès qu’un mot ou une pensée négative/désagréable nous vient en tête.
Si la réponse est non, alors pourquoi se noircir l’esprit ?
Gagnons du temps et zappons cette étape des critiques faciles.

Comme tout le monde, il m’arrive de faire les montagnes russes émotionnelles,
Monter et descendre au fur et à mesure de nos idées,
Céder à la petite voix plutôt qu’à l’intuition et laisser les peurs venir,
Ces moments où le brouillard nous envahi.

Stop !!

Vivre les montagnes russes, oui, c’est normal de passer par ces étapes.
Mais céder aux petites voix, c’est quelque chose à éviter absolument.
Parce qu’elles sont rarement bien intentionnées.
Souvent, ce sont elles qui nous freinent,
Qui nous crée des obstacles dans la tête, alors qu’en réalité, la route est ouverte.
Les petites voix créent des peurs inutiles, éjectons-les.

Accepter de se laisser porter

Quand on parle de lâcher prise, souvent nous pensons « ne rien faire ».
En réalité, c’est tout autre chose.
Lâcher-prise, c’est accepter de ne pas maîtriser quelque chose,
C’est agir sur soi, ses petites voix, ses idées noires,
Et vouloir s’abandonner au destin/à l’univers/à notre ou nos Dieux.

Lâcher prise dans le brouillard, c’est comprendre que nous sommes acteurs de nos vies,
C’est comprendre que nous pouvons nous faire confiance dans nos choix,
Les choix que nous faisons volontairement et non ceux dictés par nos petites voix.
Si ce choix n’est pas le bon ? Apprenons de notre erreur,
Améliorons-nous pour que le prochain choix soit mieux adapté à nos besoins et/ou nos envies.

La dernière étape est « accepter »

Accepter que nos choix ne soient pas tous les bons du premier coup,
Accepter que notre vie soit faite de brouillard et de soleil successifs,
Accepter que nous ne soyons pas maître de nos vies,
Accepter que le meilleur vienne, quoi que nous fassions

Le brouillard n’est pas une fatalité, c’est une opportunité 

Prenons soin de vous

 


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :