Tout est histoire de puzzle

Tout est histoire de puzzle

Bon jour,

Depuis quelque temps, des amies se lancent dans l’aventure « zéro déchet »,
Ou quand on pense à la planète et à l’éducation de nos enfants
Pour que le jour du dépassement global évolue dans l’autre sens.

Le jour du dépassement global c’est le jour où, chaque année,

La population mondiale a consommé les ressources naturelles annuelles de la planète (culture, élevage, utilisation de l’eau potable…).
En 2016, ce jour du dépassement était le 8 août.
Le meilleur moyen d’inverser la tendance et de repousser le jour du dépassement, est de prendre soin de notre planète.

En lisant les partages et les progressions de mes amies,
J’ai donc pu constater qu’un des nombreux puzzles de ma vie prenait enfin forme.
Voici des années que je sais que les produits industriels et les plats préparés sont mauvais pour ma santé,
Ils ne passent pas et me rendent malade.
Il était donc logique, pour moi, de réduire au maximum tous les produits concernant des conservateurs et autres ajouts non-naturels.
Alors, mes enfants ont des gâteaux maison pour le goûter, j’ai cherché des produits surgelés non transformés.
L’une des premières pièces était donc créée.

Depuis petite, le recyclage fait partie de mon quotidien.

Avec une attention très particulière pour le verre qui est le seul matériau 100 % recyclable.
Sans oublier les créations à partir de rouleau de PQ, de fils de laine inutilisés…
Même si je ne suis pas douée de mes mains, c’est toujours une petite fierté de créer quelque chose.
Une deuxième pièce d’un futur puzzle était créée.

Plus tard, lors des nombreux déménagements,
Il s’est avéré que les produits ménagers n’étaient pas autorisés dans le container.
Très bien, j’ai tout donné à des voisins, des amis.
Force est de constater que ces petites choses là coûtent cher à l’achat,
Sans compter l’impact sur la planète.
C’est pas joli-joli tout ça.
J’ai donc commencé à créer mes propres produits pour le ménage,
Le vinaigre en bidon de 5 litres et le bicarbonate en grand paquet sont mes amis.
Sans oublier le jus de citron, aussi bon pour la maison que pour le corps.
Une troisième pièce prenait place.

Il y a quelques mois, nous avons dû changer l’une des voitures.
Nous vivons en pleine campagne et pourtant,
Nous avons choisi une voiture électrique.
Certes, pour le moment, l’électricité n’est pas forcément plus écologique que l’énergie fossile,
Mais c’est une autre pièce de puzzle.

Lorsque nous faisons les courses,

Nous favorisons depuis longtemps les circuits courts et les productions locales.
Tout ce qui est fruits, légumes et œufs sont achetés dans une ferme,
Au supermarché, nous allons plus choisir les gros contenants que les éléments individuels,
Nous fuyons, autant que possible, tout ce qui est sur-emballé…
Nous préparons les menus de la semaine pour acheter uniquement l’essentiel.
Cette pièce du puzzle commençait à se dessiner depuis plusieurs années.

Puis, en lisant ces amies, j’ai eu envie, comme elles, d’aller plus loin.
Au départ, j’ai eu cette réflexion
« allez, encore une lubie ! Si ça se trouve dans trois mois tu es soûlée de fabriquer les produits et cosmétiques ».
Oui, c’est vrai, je passe très vite d’une idée à une autre, sauf si cette idée en vaut la peine.
C’est alors que j’ai remonté le fil du temps, et que j’ai repris les autres pièces du puzzle,
Et que j’ai réalisé que ce n’était pas une lubie mais quelque chose ancré en moi.
Il est fort possible qu’au moment où j’écris cet article j’oublie certaines pièces,
Mais l’important est de réaliser que toutes ces choses, et ses habitudes qui ont évoluées,
Sont toutes arrivées dans ma vie pour une bonne raison :

Créer le puzzle « prendre soin de leur planète »

Nous avons donc, avec toute la famille, choisi d’avancer vers le zéro déchet.
C’est surprenant à quel point les enfants s’investissent dans cette démarche.
C’est motivant et agréable de, finalement, se laisser porter par eux.
Nous trions ensemble, nous rangeons, nous cuisinons.
De plus, il est assez simple d’expliquer aux enfants le but de cette démarche :
Cette planète leur appartient, ainsi qu’à leurs enfants et leurs petits-enfants,
C’est donc en réduisant notre impact négatif sur cette planète que nous leur préparons un avenir plus agréable.

Une étape à la fois

Après cette prise de conscience du puzzle qui se met en place,
Nous préparons donc les étapes suivantes :
Faire nos propres gels douche, pastilles de lave-vaisselle, bloc WC, lessive…
Puis privilégier les achats chez les artisans.
Les économies réalisées sur les produits industriels permettent d’acheter des produits de meilleures qualités.
Viendront peut-être ensuite les préparations de bocaux pour éviter les conserves ou les surgelés.
Nous verrons bien où cela nous mènera.

Quel rapport entre le zéro déchet et le mieux-être ?

C’est un ensemble d’actions qui fait du bien autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.
Réduire l’impact néfaste, augmenter l’impact positif, autant matériel que humain.
Prendre soin de notre planète qui nous le rend si bien,
Essayez de faire un câlin à un arbre ou de vous rouler dans l’herbe ou dans la neige, vous verrez à quel point c’est agréable !
Prendre soin de soi en ingurgitant moins de produits transformés (par la bouche ou par la peau).
La coach budgétaire, que je suis, note l’économie importante que crée cette optique de réduction des déchets.
Alors, que vous soyez économe ou même du genre radin, ou que vous pensiez à l’avenir de la planète et à votre propre avenir,

Pensez au souvenir positif que vous pouvez laisser sur terre, aussi bien écologiquement que humainement

Si vous souhaitez aller plus loin ou découvrir ce qu’est le « zéro déchet » vous avez le livre de Béa Johnson
Vous pouvez également consulter le site de la famille (presque) zéro déchet
Et vous pouvez naviguer sur les nombreux sites (certains plus sérieux que d’autres) que vous proposerait votre navigateur de recherche avec « zero déchet »

Prenons soin de vous, et de la planète !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :