Traverser les tempêtes

Traverser les tempêtes

Bon jour !

Il arrive quelques fois qu’on me dise « tu as de la chance toi, tout va toujours bien ».

À dire vrai, cela me fait sourire avant tout.
Tant mieux si je donne une impression que tout est heureux,
Pourtant, j’ai traversé de sacrés tempêtes.

Il y a pire ailleurs

Quand j’avais vingt ans,
J’avais déjà traversé bien plus de tempêtes que d’autres personnes ne traversent en une vie entière.
C’est à cette époque que j’ai décidé de me raccrocher encore plus au positif.
Ma phrase favorite était « il y a pire ailleurs ».
Ce à quoi, parfois, on me disait « mais tu peux craquer aussi ».

C’est vrai que de se casser un doigt chaque année,
(Signe d’un trop grand perfectionnisme)
Ce n’est pas bien méchant,
Et ce sont eux, mes doigts, qui craquaient à ma place.

C’est vrai que de déchirer des ligaments aux genoux,
(signe d’une certaine insoumission)
En plein été, ce qui m’a permis d’apprendre le décès de Mère Térésa et de Lady Di à quelques jours,
Tout en pleurant toutes les larmes de mon corps sur le « Roi Lion »,
Ce n’est pas bien méchant non plus, juste un peu handicapant.

C’est vrai que de se bloquer le dos à huit ans,
(Un joli manque de confiance en moi),
Et faire de la kiné les dix années suivantes,
Ce n’est pas bien méchant.

C’est vrai que de passer une année en béquilles,
À cause du nerf sciatique enflammé de la colonne à la plante du pied,
(peur de perdre le contrôle de ma vie),
Qui fut bien difficile à diagnostiquer et m’a fait découvrir les joies des infiltrations,
Ce n’est pas bien méchant non plus.

C’est vrai que d’être malade après les repas à cause d’une colopathie,
(il faut digérer les événements de la vie, accentué par une malformation),
Ce n’est pas bien méchant.

Bref, c’est un aperçu, où chaque épisode difficile de la vie était illustré par une difficulté de santé.
C’est vrai que c’est difficile de souffrir,
C’est vrai que la santé influence le moral,
En fait, c’est plutôt l’inverse !

Le moral influence la santé.

Je n’aurais pas dû pouvoir passer des grossesses assez sereines et surtout sans être alitée,
Je n’aurais pas dû pouvoir faire de la course à pied,
Et pourtant…

Alors oui, j’ai beaucoup de chances.
Tout va bien, parce que je l’ai décidé ainsi.
Cela ne fait pas disparaitre tous les maux,
Cela ne me donne pas une santé solide et sans heurts,
Mes maux s’amoindrissent parce qu’ils ne prennent plus une place centrale dans ma vie,
Mais en me concentrant sur le positif dans ma vie,
Je diffuse du positif autour de moi.

J’ai de la chance parce que je le choisis.

Attention, encore une fois, je ne minimise absolument pas les soucis médicaux,
Pas une seconde, je vous dirais de tenter l’auto-médication et l’auto-diagnostique,
Nous ne sommes pas des professionnels de la santé,
Donc ne négligez pas les examens et autres traitements.
Cependant, lorsque quelque chose ne va pas,
Découvrez l’origine psychologique.
Soigner le corps et l’esprit simultanément permet de guérir plus vite.
Pour cela, il existe plusieurs ouvrages et plusieurs sites internet qui expliquent le lien entre maux et mots.
Nous pouvons également en parler ensemble lors d’une séance.

Verbaliser les soucis

J’ai traversé des tempêtes,
Et j’en suis fière.
Chacune d’elle m’a rapproché de la sérénité,
Chacune d’elle m’a apporté une leçon.

J’ai appris très vite à découvrir qu’il y a toujours du positif.
Et j’ai appris que ma vie, finalement, était loin d’être si difficile.
Il y a des drames que je n’ai pas vécus,
Il y a des traumatismes que j’ai traversés et d’autres non.

Aujourd’hui

J’ai beaucoup d’expériences,
C’est une grande richesse et un cadeau que la vie m’a fait.
C’est grâce aux tempêtes et aux arcs-en-ciel que j’en suis là,

Heureuse, même dans les tempêtes.

Maintenant, j’ai assez de forces et de connaissances,
Grâce aux expériences et aux diverses formations,
Pour accompagner les personnes dans la tempête.
J’aide à analyser les signes et à se sentir mieux,
Et verbaliser ou exprimer les émotions d’une façon qui convient à chacun.

Traversons ensemble les tempêtes.
Pour cela il suffit de me contacter,
Rappelez-vous : août est le mois de la « participation consciente« .

Prenez soin de vous


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :