Vivre sans stress

Vivre sans stress

Ce matin, sur les réseaux sociaux, je vous ai posé la question suivante :

Vivre sans stress, réalité ou utopie selon vous ?

Vous avez été nombreuses à participer et à être partagées entre réalité et utopie.

Bon stress

Avant toute chose, il est important de préciser qu’il y a une nuance importante entre le bon stress qui est l’adrénaline, utile pour les sportifs, les artistes avant l’entrée en scène, les personnes publiques, certains professionnels comme les chirurgiens…
Cette hormone à laquelle peuvent être accro certaines personnes, est nécessaire pour donner un coup de « speed » ou un coup de fouet.
L’adrénaline permet de se surpasser, d’aller chercher des forces, des compétences, des ressources insoupçonnées jusqu’alors.

Le « bon stress » est donc source d’amélioration pour chacun (meilleurs résultats, meilleures performances, meilleures connaissances de soi…)

Face à ce bon stress, utile dans nos vies, il y a le mauvais stress

Celui qui paralyse, celui qui crée des doutes, celui qui engendre du mal-être.
Ce stress est à bannir si vous le pouvez (ou « quand vous le pourrez » pour être plus précise)

Plusieurs d’entre vous, comme le montrent vos réponses, ont bien cerné un élément important :

Ne plus stresser est possible mais le chemin est long pour y accéder.

Pour cela, vous avez besoin de mieux vous connaître,
De mieux comprendre ce qui peut vous mettre mal à l’aise,
De comprendre pourquoi vous réagissez ainsi, en vous repliant, en cherchant à disparaitre, en étant incapable de réagir,
Et de comprendre comment vous pouvez changer vos réactions, votre comportement dans ce genre de situation.

Faites connaissance avec vous-même, anticipez, découvrez

Mieux vivre un examen,

Mieux appréhender un entretien professionnel,

Mieux gérer le rythme du quotidien,

Tout cela est possible, je peux vous accompagner sur votre chemin.

Prenons soin de vous


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :